Médical

Rôle | Médecin du travail

Le médecin du travail veille à ce que le travail n'impacte pas négativement la santé des travailleurs. Il a donc un rôle dans la prévention (éviter accidents, burn-out...) et dans la mise en place d'une politique de bien-être au travail, c'est pourquoi on l'appelle aussi le "conseiller en prévention-médecin du travail". Mais il est également le garant d'une bonne compatibilité entre les exigences (physiques et mentales) du poste de travail et les capacités de travail du patient.
Le médecin du travail connaît bien votre lieu de travail, il vient donc visiter régulièrement l'environnement de travail et connaît les collaborateurs, directeur des ressources humaines, managers etc.

Quand intervient-il ?

  • Il aide à prévenir les accidents du travail et les maladies professionnelles, ainsi que les problèmes liés au travail comme stress et le burnout.
  • Il recommande des adaptations du poste de travail afin de tenir compte des limitations de santé du travailleur.
  • Il veille à ce que les travailleuses enceintes puissent continuer à travailler dans des conditions de travail sûres.
  • Il veille à ce que les travailleurs soient vaccinés : vaccinations de travailleurs présentant un risque professionnel (vaccination obligatoire) et vaccinations supplémentaires non obligatoires indépendantes de risques professionnels existants (par exemple contre la grippe pour le personnel d'un hôpital).
Source : SPF Emploi Travail et Concertation sociale

Conseils coach

  • Le médecin du travail est un allié tenu par le secret médical. Il ne répond pas de l'employeur, puisque son rôle est clairement de veiller à la santé des travailleurs.
  • Préparez vos questions par écrit à l'avance pour être certain(e) d'avoir passé en revue tout ce qui peut être un sujet d'inquiétude pour vous en lien avec votre travail et vos capacités restantes. Idéalement, partez de votre "job description" (profil de fonction) et notez les tâches pour lesquelles vous estimez que cela risque d'être plus compliqué.
  • Soyez le plus concret possible (par exemple, j'ai une fatigue inhabituelle et je ne pense pas pouvoir participer à toutes les réunions auxquelles je participais avant pour le moment. J'estime pouvoir le faire à 70%). N'hésitez pas à lui exprimer l'impact de vos traitements sur votre qualité de vie en générale en terme d'échelle (sommeil avant le cancer 8/10, depuis 5/10...). 
  • Demandez une visite de visite de pré-reprise chez le médecin du travail, environ un mois avant le retour au travail, pour mieux envisager les diverses possibilités et les adaptations éventuellement nécessaires.